Réformedulycée-picto-veilleCompte tenu des enseignements d’informatique mis en place à partir de la rentrée 2019 : Sciences numériques et technologie (SNT) en classe de seconde (Enseignements communs -1h30 par semaine) ; Numérique et sciences informatiques (NSI) en classe de première et terminale (Enseignement de spécialités – 4h00 en première et 6h00 en terminale), la Société informatique  de France (SIF) estime que le volume horaire cumulé nécessaire pour l‘enseignement de l’informatique au lycée serait au minimum de 30 000 heures et pourrait dépasser les 50 000 heures. 3 000 professeurs au minimum seraient à recruter ou à former.

Face à ces constats, la SIF recommande la combinaison de trois actions :
«- des formations destinées aux professeurs en exercice, d’une qualité et d’un volume suffisants, pour amener ces professeurs à un niveau comparable à celui qui est requis lors des recrutements par concours externes ;
– la mise en place de solutions temporaires basées sur des enseignements d’informatique au lycée réalisés par des professeurs associés, des doctorants et/ou des enseignants/chercheurs ;
⎯ la création de concours de recrutement spécifiques (CAPES et agrégation d’informatique) ».

Par ailleurs, un référentiel national pour décliner les contenus de formation attendus, les niveaux de compétence à atteindre et les temps minimaux de formation est requis.

Lien utile :
Mémorandum sur les enseignants en informatique – Société informatique de France (SIF)- 21 juin 2018

Valérie Granger, Chargée de veille.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s